Pacte énergétique : Tant de mesures à prendre mais rien n’avance !

Posté le 5 Octobre 2016 dans Les Communiqués , National


Ce matin, Chris Peeters, CEO d’Elia, pressait la Ministre Marghem à agir dans le dossier de la transition énergétique. « Il faut des solutions concrètes à la sortie du nucléaire pour cet été… Si nous tardons, nous allons nous retrouver dans une situation du fait accompli : il faudra prolonger Doel 4 et Tihange 3. »


Pour Michel de Lamotte, député fédéral cdH, « cela fait deux ans que la Ministre Marghem est en place et malgré ses effets d’annonce, il n’y a toujours pas de pacte énergétique ni de véritable vision énergétique fédérale alors même que ceux-ci sont nécessaires à une sortie du nucléaire dès 2022 et une sortie totale pour 2025 comme le prévoit la loi. »

Depuis avril 2015, la Ministre a sur son bureau un rapport de la CREG sur les moyens à mettre en œuvre afin d’assurer la rentabilité du stockage d’électricité.

Depuis avril 2016, la Ministre dispose d’un autre rapport de la CREG sur les mesures législatives à mettre en place afin de favoriser la gestion de la demande d’électricité. assurer la sécurité d’approvisionnement d’électricité.

En outre, le député humaniste l’a encore interrogée hier à propos de la rentabilité des centrales au gaz et de leur place dans le mix énergétique. Là encore, aucune réponse de la Ministre. Or pour Michel de Lamotte, toutes ces mesures  combinées au développement des énergies renouvelables et de la cogénération permettront d’assurer la sécurité d’approvisionnement.

Michel de Lamotte demande donc à la Commission Economie de pouvoir auditionner le CEO d’Elia sur les enjeux énergétiques. Il appelle une nouvelle fois le gouvernement fédéral à agir rapidement et à tout mettre en œuvre afin de conclure un pacte énergétique ambitieux.