Accises sur le tabac : pour Catherine Fonck, la santé doit primer sur une vision purement budgétaire

Posté le 9 Janvier 2017 dans Les Communiqués , National


Vu la baisse des recettes fiscales, diminuer les accises sur le tabac n’est pas un tabou pour le Ministre des Finances. « On ne peut pas être d’accord si l’on envisage le débat sous l’angle de la santé publique », répond la Ministre de la Santé. Le gouvernement fédéral n’aura pas attendu longtemps avant, une nouvelle fois, d’étaler ses divergences de vue.


Si les recettes fiscales baissent, cela veut peut-être dire que la consommation de tabac diminue elle aussi. Et c’est une bonne nouvelle pour la santé !

Pour Catherine Fonck, cheffe de groupe cdH à la Chambre, il n’est pas acceptable que le gouvernement préfère mettre la santé de côté pour compenser son dérapage budgétaire.

L'augmentation des accises sur le tabac doit viser un objectif de santé publique en détournant les fumeurs du tabac. Cet objectif doit primer sur toutes considérations purement budgétaires.

D’autres mesures complémentaires doivent être également mises en place afin de lutter efficacement contre le tabagisme. La députée humaniste rappelle que des propositions en la matière sont déposées depuis de nombreux mois, notamment l’instauration du paquet neutre, l’interdiction complète de la publicité et l’interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs.