Accord interprofessionnel : Catherine Fonck salue le sens des responsabilités des partenaires sociaux !

Posté le 12 Janvier 2017 dans Les Communiqués , National


Catherine Fonck, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre, salue le projet d’accord interprofessionnel (AIP) obtenu par les partenaires sociaux du G10. Celui-ci détermine la marge salariale pour 2017 et 2018, qui s’ajoute à l’indexation salariale et à l’évolution barémique, mais contient également plusieurs avancées qualitatives.


En effet, ce projet d’AIP aborde notamment l’âge de la prépension pour tous ceux qui ont été touchés par un licenciement collectif en 2016. Alors que le gouvernement fédéral n’a pas agi en la matière, cette avancée est un pas important dans la gestion des fins de carrière pour toutes ces personnes concernées par ces délocalisations brutales. Caterpillar et ING font partie des nombreux exemples en la matière.

L’accord envisage également des pistes de travail sur le burn-out et sur l’évolution numérique de notre économie.

Pour la députée humaniste, ce projet d’AIP est important car il permet un équilibre entre le pouvoir d’achat et la qualité de vie des travailleurs et la nécessaire compétitivité des entreprises.

Enfin, il démontre le sens des responsabilités des partenaires sociaux. C'est la plus belle démonstration que le gouvernement fédéral fait fausse route en voulant plus d'Etat et moins de concertation avec les partenaires sociaux comme on le voit à travers les projets de loi sur la réforme du financement de la sécurité sociale ou le handicap salarial. Un non-sens bien dommageable...