Création de plus de 10.000 nouvelles places dans les écoles: le cdH est particulièrement heureux d'avoir initié et réalisé ce qui est une victoire pour les élèves, les parents et les enseignants !

Posté le 28 Novembre 2013 dans Les Communiqués , National , Enseignement/Famille


Benoît LUTGEN, le Président du cdH, se réjouit que les partenaires de l’Olivier se soient accordés sur un financement exceptionnel qui permettra d’augmenter, dès la rentrée 2014, le nombre de places dans les écoles situées dans des zones où l’offre scolaire est aujourd’hui saturée.


Cette décision est l’issue heureuse d’un long combat. Dès la rentrée politique du cdH à Han-sur-Lesse le 26 août 2012, Benoît LUTGEN demandait que « les obstacles à la construction de nouvelles classes soient levés pour répondre à la forte pression démographique pour préparer l’avenir des jeunes en Wallonie et à Bruxelles ». Il demandait également de « financer à parts égales les infrastructures scolaires du libre et de l’officiel subventionné ». Julie DE GROOTE, cheffe de groupe au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, prenait le relais en septembre dernier en proposant la mise en place d’un mécanisme spécifique de financement pour la construction et l’aménagement de nouvelles classes dans les zones en pénurie de places.

Aujourd’hui, grâce à la détermination d’André ANTOINE, Vice-Président du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre du Budget, et de Marie-Martine SCHYNS, Ministre de l’Enseignement obligatoire, cette demande forte du cdH est enfin rencontrée.

En effet, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a dégagé 55 millions € pour permettre aux écoles de tous les réseaux de créer plus de 10.000 nouvelles places dans le fondamental et le secondaire pour les prochaines rentrées scolaires.

Ces moyens exceptionnels permettront de financer à 100%, quel que soit le réseau, les projets de création de classes portés par les écoles situées dans les zones en pénurie.

Le cdH remercie tous les acteurs qui ont permis l’aboutissement de ce dossier et aussi les partenaires du Gouvernement d’avoir fait preuve de l’ouverture nécessaire pour répondre au défi démographique à Bruxelles et en Wallonie.