Eurêka !

Posté le 17 Juillet 2013 dans Les Communiqués , Fédé Wallonie-Bruxelles


Julie de Groote, cheffe de groupe cdH et Michel de Lamotte, député cdH, se félicitent que le décret recherche ait été revu.


Le groupe cdH se réjouit  que la raison l’ait emporté : la sélection de projets de recherche fondamentale ne reposera effectivement que sur des critères scientifiques. Depuis plusieurs semaines, Michel de Lamotte et Julie de Groote s’étaient mobilisés pour faire entendre l’inquiétude de la communauté scientifique et obtenir la suppression de l’impact social comme critère de sélection a priori des projets de recherche fondamentale. Michel de Lamotte avait été à l’origine d’une suspension de séance en Commission de la Recherche afin de trouver un accord pour prendre en compte la  légitime demande des chercheurs.

Selon le député cdH, la recherche fondamentale s’impose comme une évidence pour contribuer au bien-être des hommes et des femmes en ouvrant notre société sur l’innovation et le progrès humain. C’est le terreau indispensable pour faire progresser la connaissance et l’évolution de notre société et nul ne peut préjuger a priori de l’impact social d’une recherche fondamentale.

La pérennisation du financement FRS-FNRS, sans a priori, est une réelle victoire pour la recherche. 

Michel de Lamotte restera particulièrement attentif à l’application de ce décret. Les chercheurs méritent notre entier respect et un soutien fort de notre société. Leur travail d’aujourd’hui, c’est la capacité d’innovation de nos entreprises et nos emplois de demain.