10.000 nouvelles places d'accueil pour les tout petits en Wallonie et à Bruxelles: une décision à prendre aujourd'hui !

Posté le 20 Juin 2013 dans Les Communiqués , Région bruxelloise , Région Wallonne


Le Président du cdH, Benoît LUTGEN, demande au gouvernement conjoint, réunissant aujourd'hui les francophones, wallons et bruxellois, de prendre la décision d'un cap ambitieux et commun pour les familles francophones en créant 10.000 places d’accueil pour les 0-3 ans en 6 ans.


Benoît LUTGEN invite les gouvernements wallon et bruxellois francophone à unir leurs forces pour  créer et financer près de 10.000 nouvelles places dans le cadre du contrat de gestion 2013-2018 de l’O.N.E. Ces nouvelles places permettront de répondre au besoin croissant des familles de Wallonie et de Bruxelles. Cette création, au rythme moyen de 1.600 places par an, sera possible grâce à un effort conjugué de l’ensemble des Gouvernements wallon, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Benoît LUTGEN a donc demandé aux  deux Ministres cdH de l’Emploi, Céline FREMAULT et André ANTOINE, de prendre pleinement leur part dans ce véritable défi pour le secteur de la petite enfance, notamment en activant au mieux les dispositifs A.P.E. en Wallonie et A.C.S. à Bruxelles. Au terme du contrat de gestion 2013-2018 de l’O.N.E., ce seront en effet pas moins de 1.500 emplois supplémentaires qui pourront être créés ! La création de ces nouvelles places d’accueil, c’est aussi un vrai coup de pouce à l’emploi : pour aider davantage les parents qui travaillent, ou cherchent un emploi, tout en construisant un projet familial.

Le cdH demande que les critères de sélection des futurs projets retenus par l’O.N.E. puissent également favoriser les projets intergénérationnels, porteurs de valeurs d’échange et de création de liens humains, notamment entre les tout petits et nos aînés. Par exemple, l’installation de crèches en connexion avec des résidences-services offrira la possibilité de développer des activités intergénérationnelles et des échanges humains valorisant pour les uns et les autres. Les efforts importants des gouvernements francophones doivent se traduire aussi par des projets ambitieux et innovants, porteurs de développement humain.