André Antoine: "Maisons de repos: personne ne sera mis à la rue !"

Posté le 26 Avril 2013 dans Les Communiqués , Région Wallonne , Aînés cdH , Emploi/Economie , Santé/Recherche , Logement/Aménagement


Le Ministre de l’Emploi et de la Formation André Antoine tient à rassurer quant à l’octroi de permis de travail permettant l’engagement d’infirmières, médecins,… étrangers au sein des maisons de repos et/ou de soins publiques ou encore d’hôpitaux dépendant d’intercommunales en Wallonie.


Contrairement à ce qu’affirment certains, la continuité du service public ne sera pas mise à mal et le secteur n’aura pas à fermer certains de ses établissements, « laissant des personnes âgées à la rue … »

Saisi du dossier hier jeudi par courrier par le Président de la Fédération des CPAS, le Ministre de l’Emploi et de la Formation a immédiatement pris les mesures nécessaires afin d’apporter une solution à cette demande, en tenant compte de l’urgence de certains dossiers.

À ce jour, 29 dossiers réceptionnés par l’Administration wallonne de l’Emploi sont concernés par la modification décrétale relative à l’octroi de permis de travail pour des étrangers en Wallonie. 10 seront octroyés rapidement  qui concernent des demandes de personnes étrangères issues de l’Union européenne. Les 19 dossiers en attente, concernant des dossiers relatifs à des personnes étrangères issues de pays hors Union européenne, font actuellement l’objet d’une étude juridique plus globale afin qu’un dispositif pérenne soit mis en place.

Le Ministre de l’Emploi et de la Formation, particulièrement attentif aux demandes du secteur de la Santé tient également à souligner que le secteur fait face depuis plusieurs années à une pénurie d’infirmières et que la demande va croissant suite à l’évolution démographique wallonne. Le secteur se voit dès lors contraint de faire appel à des ressortissants étrangers afin de compléter ses effectifs.

En 2012, 11.993 permis de travail ont été octroyés, dont 3.297 permis de travail de type B. Parmi ceux-ci, 831 l’ont été pour des fonctions reconnues en pénurie de main d’œuvre en Wallonie et 1089 pour des fonctions hautement qualifiées.

Le Ministre de l’Emploi et de la Formation André Antoine tient dès lors à souligner que ce secteur est porteur d’emploi en Wallonie et le sera encore plus à l’avenir. Des crédits complémentaires ont d’ailleurs déjà été dégagés afin de renforcer l’offre de formation qualifiante dans le cadre du Plan Marshall 2.vert. Infirmier, intervenants auprès d’enfants, aide soignant sont dès lors des filières de choix pour les demandeurs d’emploi souhaitant réorienter leur carrière ou les jeunes à la recherche d’un métier porteur. Il prendra contact avec les Ministre de la Santé tant au fédéral qu’au régional pour les sensibiliser à cette problématique.