Vétusté sur le rail belge: le plan pluriannuel d'investissment 2013-2025 doit être revu !

Posté le 5 Avril 2013 dans Les Communiqués , National , Mobilité/Transport


La députée et chef de groupe Catherine FONCK estime particulièrement inquiétants les résultats de l’étude sur le rail belge réalisée en 2011 par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne publiés aujourd’hui dans les médias.


Pour la députée, ces conclusions, loin d’être surprenantes, ne font que confirmer les situations vécues au quotidien par les navetteurs (retards, suppressions de trains) et provoquées, notamment, par la vétusté du matériel.

Elle demande que ces nouveaux éléments soient pris en compte dans le plan pluriannuel d’investissement 2013-2025. Elle rappelle que seuls les administrateurs cdH ont refusé le plan d’investissement dans sa mouture actuelle au sein des Conseils d’Administration de la SNCB. 

Elle s’étonne par ailleurs de la rapidité avec laquelle le MR a dénoncé les résultats de cette étude, alors que ses administrateurs ont voté le plan au sein de la SNCB. 

Pour le cdH, le plan d’investissement doit être revu à la fois sur base des résultats de cette étude mais également pour maintenir les capacités actuelles sur toutes les lignes en Belgique - qui plus est en zones rurales - pour concrétiser au plus vite le RER wallon, pour développer la jonction Nord-Midi et pour préserver les lignes d’intérêt économique majeur. 

Pour le cdH, le train reste clairement une des solutions face aux enjeux de mobilité qui attendent les Belges dans les années à venir. La sécurité, la ponctualité et la mobilité doivent être garanties à tous les navetteurs !