Mort en cellule: Joëlle Milquet choquée

Posté le 22 Février 2013 dans Les Communiqués , National , Sécurité/Police/Justice


La Vice-Première ministre et ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, est choquée par les images diffusées hier soir sur la VRT dans le cadre de l’émission Panorama, qui consacrait un reportage à Jonathan Jacob, qui est décédé en janvier 2010 dans une cellule de la police locale de Mortsel.


Alors qu’il y a maintenant un renvoi vers le Tribunal correctionnel, ce qui est un élément neuf, la ministre a envoyé aujourd’hui une lettre aux autorités locales, autorités exclusivement compétentes en l’espèce en matière disciplinaire, pour leur demander à tout le moins de suspendre  le policier concerné ou d’envisager, le cas échéant, d’autres mesures d’ordre.

Dans le cadre de ses compétences, et sachant que le dossier est actuellement dans les mains de la Justice, chargée de faire toute la lumière sur cette affaire, Joëlle Milquet demandera par ailleurs au Comité P de préparer des recommandations en vue de  compléter les directives opérationnelles pour les policiers qui sont confrontés à de telles situations et de proposer d’adapter en conséquence les formations à la maîtrise de la violence.

Il est vrai que lors de certaines interventions, les aspects médicaux, voire d’ordre psychiatrique ou de dépendance à des produits stimulants, doivent être judicieusement pris en compte par tous les acteurs sur le terrain, toutes disciplines confondues, afin d’adopter une attitude d’intervention la plus adéquate possible. Dans ce cadre, la ministre plaide pour que la collaboration entre la psychiatrie, la justice et la police soit optimalisée.