Le Gouvernement bruxellois veut booster l'esprit d'entreprendre des jeunes Bruxellois

Posté le 20 Juillet 2012 dans Les Communiqués , Région bruxelloise


Sur proposition de Benoît CEREXHE, ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi, le gouvernement bruxellois a décidé d'accorder ce jeudi un subside de 34.000 euros à l'asbl « Les Jeunes Entreprises ».


L'asbl « Les Jeunes Entreprises » s'est donné comme objectif de développer l'esprit d'entreprendre chez les jeunes, et de leur faire découvrir leur environnement économique et social. Dans cette optique, l'asbl anime depuis 1976 le projet, bien connu, des « Mini-Entreprises » destiné aux classes terminales de l'enseignement secondaire.

Par la création et la gestion d'une entreprise de petite taille, les élèves de 5ème et 6ème découvrent le fonctionnement interne d'une entreprise et, dans leur rôle de jeune entrepreneur, se familiarisent avec les enjeux de notre système économique. En 2011, le nombre total d'élèves bruxellois (enseignement général, technique ou professionnel) qui ont bénéficié de ce projet « Mini-Entreprises » s'est élevé à 2.083.

A côté des Mini-Entreprises, l'asbl développe aussi le projet YEP à destination des étudiants cette fois-ci, et ce depuis le premier degré de Baccalauréat jusqu'au dernier degré de Master de l'enseignement supérieur non-universitaire ou de promotion sociale. Intégré dans un ou plusieurs cours, le programme YEP vise à la réalisation d'un plan d'affaires à partir d'une idée originale et innovante de produit ou de service. Cette première phase est suivie d'une concrétisation permettant de tester une partie ou la totalité du plan d'affaires.

L'asbl « Les Jeunes Entreprises » prend aussi une part active au programme FEDER bruxellois, « Boost Your Talent » destiné à développer l'esprit d'entreprendre chez les jeunes qui vivent et étudient dans la zone d'intervention prioritaire (ZIP) de la Région..

La session 2011-2012 du projet YEP a accompagné plus de 300 Bruxellois (dont 177 dans la seule ZIP).

« Cette familiarisation active avec le monde de l'entreprise donnera l'envie et la volonté, je n'en doute pas, chez certains de ces jeunes de se lancer dans le futur comme indépendant ou comme chef d'entreprise » a commenté Benoît Cerexhe. « Même si des trois Régions, Bruxelles est celle qui enregistre le plus haut taux de création d'entreprises par habitant (environ 9 entreprises créée par 1000 habitants chaque année), il nous faut continuer à développer le goût de l'entreprise de celles et ceux, d'où qu'ils viennent et de quelque origine que ce soit, qui se lanceront bientôt sur le marché de l'emploi. Ce sont chez nos jeunes que nous trouverons les capitaines d'industrie de demain. »