Paquet de cigarettes neutre: avançons !

Posté le 29 Mai 2012 dans Les Communiqués , National


La Députée Catherine FONCK souhaite que sa proposition de loi visant à imposer un paquet de cigarettes neutre soit examinée sans tarder au Parlement.


A deux jours de la journée mondiale sans tabac, la Coalition Nationale contre le Tabac - regroupant douze organisations actives dans le domaine de la prévention du tabagisme - demande au gouvernement belge d’imposer, à partir de 2014, des emballages neutres pour les produits de tabac. La proposition déposée en mai 2011 par la Députée répond pleinement à cet appel: elle souhaite appliquer cette mesure pour le 1er janvier 2013 au plus tard.

Concrètement, la Députée prévoit que tout emballage de cigarettes ou de produits de tabac comprenne uniquement, sur fond uniforme : la marque dénominative sans élément figuratif ; le type de produit ; les avertissements sanitaires ; la teneur en goudron, nicotine et monoxyde de carbone ; la quantité de produit ainsi que les éléments de traçabilité du produit.

« Les jeunes sont de plus en plus la cible des industriels du tabac qui rivalisent de créativité pour rendre leur paquet « design » , espérant ainsi les attirer et les inciter à fumer » explique la Députée. Chaque année, le tabac coûte la vie à plus de 20 000 personnes en Belgique. « Les paquets, vecteurs de publicité, doivent devenir de meilleurs vecteurs d’avertissement ».

Visiblement, les jeunes semblent sur la même longueur d’onde, puisque d’après une enquête

[1]de la Coalition Nationale belge contre le Tabac, trois quarts des étudiants belges sont en faveur de la mise en place d’un paquet neutre, tel que bientôt imposé en Australie.

« Il est intéressant, vu ces signaux envoyés aux politiques, que les parlementaires se saisissent de la problématique qui représente un enjeu de santé pour notre société », conclut la Députée. Elle demandera que sa proposition soit inscrite à l’ordre du jour de la Commission de la Santé publique.

 


 

[1]

Enquête menée en mars 2012, auprès de 806 étudiants âgés de 15 à 19 ans et répartis sur les trois communautés linguistiques du pays.