Adoption à l'unanimité de la résolution kots !

Posté le 13 Décembre 2011 dans Les Communiqués , Région Wallonne , Logement/Aménagement


Le Groupe cdH du Parlement wallon se félicite de l’adoption à l’unanimité d’un texte visant à augmenter l’offre de logements à destination des étudiants et à en assurer une meilleure accessibilité.


Le Ministre Nollet est désormais saisi d’un cahier de charges que le cdH espère voir rapidement concrétisé par le Ministre.

Dimitri FOURNY et Benoit LANGENDRIES, à l’initiative de la résolution et du débat qui s’est tenu au Parlement à ce sujet, sont satisfaits du signal envoyé au Gouvernement wallon. Les députés wallons cdH défendent en effet ce dossier depuis plusieurs mois.

En septembre 2010, ils ont organisé une matinée d’information sur la problématique du logement étudiant à Louvain-la-Neuve, au cours de laquelle ils ont rencontré les autorités de l’UCL et effectué une visite de terrain.

En mai 2010, le cdH a déposé une proposition de résolution sur la table du Parlement wallon afin d’avancer dans ce dossier du logement étudiant.

Après les remous des précédentes réunions, les pourparlers se sont avérés fructueux puisque ce mardi, en commission du Logement, cdH, PS, Ecolo et MR se sont enfin accordés sur les objectifs à rencontrer.

Le texte adopté demande notamment au Gouvernement wallon:

-         De mettre tout en œuvre afin de créer, au fur et à mesure de l’introduction des demandes d’ici la fin de la législature, 125 logements publics pour étudiants, ainsi que de favoriser les initiatives privées devant amener la création, dans un nombre au moins équivalent, de logements
pour étudiants (…) ;

-         De maintenir et de garantir des incitants pour le secteur privé, en vue d’assurer la rénovation et l’aménagement des logements étudiants existants, notamment en matière d’isolation et d’économie d’énergie ;

-         D’encourager le secteur privé à créer de nouveaux logements à disposition des étudiants notamment par le biais de partenariats public/privé, pour la construction de kots, avec obligation pour les promoteurs privés de réserver un certain nombre de kots pour étudiants de condition modeste, via si possible l’inscription de charges d’urbanisme ;

-         D’encourager le secteur privé à confier la gestion de logements étudiants aux AIS ;
-         De réfléchir à un label en vue d’améliorer la qualité, la salubrité et l’accessibilité des logements pour étudiants ;
-         De collaborer avec le Fédéral en vue d’instaurer une fiscalité redistributive favorable aux frais de logement des étudiants.