Un label pour le logement intergénérationnel, voté à l'unanimité

Posté le 28 Octobre 2011 dans Les Communiqués , Région bruxelloise , Logement/Aménagement


Les députés bruxellois viennent d’adopter à l’unanimité une proposition de résolution visant à développer le logement intergénérationnel à Bruxelles. Cette résolution – portée et détaillée ce matin, en séance plénière, par Céline Fremault, Cheffe du groupe cdH – permet notamment de mettre en place le label « logement intergénérationnel ». Un label qui vise à améliorer la visibilité des projets vis-à-vis du grand public et à renforcer leur crédibilité vis-à-vis des autorités.


Comme le souligne Céline Fremault, « le logement intergénérationnel permet de rencontrer deux préoccupations importantes en Région bruxelloise : la création de logements à bas prix sans hypothéquer les espaces verts non bâtis et la reconstruction d’un maillage de solidarité ».

Le développement de ce type d’habitat est toutefois freiné par certains obstacles, parfois législatifs. L’objet de la résolution votée aujourd’hui est de pallier ces difficultés. La résolution vise cinq mesures en particulier :

-          Mettre en place un label « logement intergénérationnel » incluant diverses formes d’habitats qui peuvent entrer dans la notion de logement intergénérationnel.

-          Adapter le règlement régional d’urbanisme pour y intégrer les notions de logement communautaire et semi-communautaire, afin que les permis pour l’adaptation des maisons soient délivrés plus facilement par les communes.

-          Entreprendre des démarches auprès des niveaux de pouvoirs concernés pour modifier la législation sociale et notamment la notion de cohabitant.

-          Soutenir les associations présentes dans le secteur.

-          Créer un subside spécifique à destination des agences immobilières sociales soutenant des projets de logement intergénérationnel. Cette aide financière vise à permettre aux AIS d’entreprendre les travaux de transformation des logements lorsque ceux-ci sont nécessaires.

Céline Fremault travaille depuis de longues années sur la problématique du logement intergénérationnel. La députée et  l’ensemble des cosignataires de la majorité se félicitent que la résolution ait fait l’objet d’une unanimité au sein du Parlement. Des mesures et une résolution qui enthousiasment également l’ensemble du secteur associatif.