ArcelorMitatl à Liège: déployer une stratégie collective pour protéger les travailleurs

Posté le 13 Octobre 2011 dans Les Communiqués , National , Emploi/Economie


1. La Vice-Première ministre et ministre de l’Emploi, Joëlle Milquet, a pris connaissance avec beaucoup de regrets des informations selon lesquelles la direction d’ArcelorMittal aurait l’intention de fermer la phase à chaud du site liégeois du groupe, même si pour le moment il convient d’attendre l’annonce officielle qui sera faite lors du Conseil d’entreprise extraordinaire.La ministre tient à exprimer son total soutien aux travailleursdu site liégeois d’ArcelorMittal, ainsi qu’aux travailleurs des fournisseurs de la phase à chaud, et à leurs familles.


2. Joëlle Milquet tient à rappeler que ce ne sera qu’après l’annonce officielle de l’intention de licenciement collectif faite au Conseil d’entreprise que la « Loi Renault » devient d’application, avec une première  phase d’information et de consultation pendant laquelle les représentants des travailleurs de l’entreprise peuvent interroger la direction sur lesraisons économiques par lesquelles elle justifie cette intention. Il est important de signaler que les représentants des travailleurs peuvent formuler des pistes alternatives lors de cette phase d’information et de consultation, auxquelles l’entreprise est obligée de répondre. L’importance est, à ce stade, de s’investir dans la recherche de solutions  alternatives pour maintenir une activité.

3. La ministre de l’Emploi rappelle qu’un conciliateur social de son administration a été mis depuis des semaines à disposition des partenaires sociaux d’ArcelorMittal et qu’il est en contact permanent avec eux.

4. La ministre de l’Emploi souligne la nécessité d’une stratégie publique collective de tous les niveaux de pouvoir compétents et notamment le Fédéral et la Région wallonne, impliquant des contacts et réunions conjointes, en concertation avec les syndicats en vue d’assurer une protection collective des intérêts des travailleurs. Personne ne sera laissé sur le bord du chemin !