Le cdH est ravi de l'accord intervenu cette nuit et qui clôture 480 jours de blocage institutionnel

Posté le 8 Octobre 2011 dans Les Communiqués , National


Il permet, comme nous nous y étions engagés, de sortir notre pays d'une crise importante. Le cdH tient à remercier Joëlle Milquet, l’ensemble des négociateurs et leurs collaborateurs pour l’immense travail accompli.


Cette 6éme réforme de l’Etat dont nous avons finalisé les grandes lignes cette nuit sera une des plus grandes réformes. Elle permettra non seulement de stabiliser mais aussi de redessiner un nouveau fédéralisme équilibré basé sur les respect mutuel des droits et attentes des différentes Communautés et Régions de notre Pays. Il s’agit en quelque sorte de ce nouveau pacte entre les belges que nous appelions de nos vœux lors de notre programme de 2010.

Les axes de cette réforme répondent aux balises que nous avons fixées lors des élections en 2010 :
 
• le maintien d’un Etat fédéral significatif qui conserve ses compétences essentielles notamment en matière de sécurité sociale, de fiscalité, d’emploi, de sécurité publique et de justice,

• des Régions renforcées, de manière plus efficace et rationnelle par des compétences nouvelles, proches de leurs compétences actuelles,

• des droits des francophones non seulement sauvegardés mais aussi renforcés notamment en matière judiciaire, administrative en protection constitutionnelle,

• une Région bruxelloise reconnue comme Région à part entière, refinancée et dont les liens avec sa périphérie sortent accrus,

• une loi de financement équilibrée qui n’appauvrit aucune entité, et assure l’avenir de L’Etat fédéral et le maintient de ses prérogatives,

• un fédéralisme de coopération qui renforce les mécanismes de collaboration et se base sur un concept, désormais contrôlé, de loyauté fédérale,

• une nouvelle éthique politique et des institutions parlementaires modernisées et dynamisées.

Une nouvelle page s’ouvre pour notre démocratie belge. A nous de l’écrire désormais dans la pacification, l’ambition, le respect et le sens de l’intérêt général.