11 septembre 2011 - 11 septembre 2001: l'Europe doit soutenir plus que jamais le "contre 11 septembre" des révolutions démocratiques arabes

Posté le 9 Septembre 2011 dans Les Communiqués , National , International , Sécurité/Police/Justice


C’est avec émotion que nous commémorons le 10ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait des milliers de victimes innocentes aux Etats-Unis. Les attentats ont mobilisé unelutte contre le terrorisme et trop souvent alimenté la représentation d’un clash des civilisations et des cultures. Dix ans après, les révolutions arabes et les transformations démocratiques qu’elles portent doivent être l’occasion de nouer davantage de partenariats ambitieux entre les deux rives de la Méditerranée. Cela doit devenir une priorité politique majeure nouvelle !


A l’occasion de ce 10ème anniversaire, la Vice-Première ministre, ministre de l’Emploi et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, estime que non seulement la Belgique doit continuer à soutenir activement les changements démocratiques qui ont lieu actuellement dans les pays arabes, mais aussi et surtout que l’Union européenne a un rôle majeur à jouer en ce qui concerne le soutien à la transformation démocratique et au développement social et économique. L’Europe peut et doit faire plus et mieux à cet égard. Aider les révolutions arabes est son devoir et sa priorité, qui ne peut être occultée par celle de la crise de l’Euro. C’est d’ailleurs ce que Joëlle Milquet a dit au ministre de l’Intérieur tunisien qu’elle a rencontré ce lundi, à la demande de celui-ci car il tenait à sensibiliser les autorités belges au besoin de soutien de son pays.

Joëlle Milquet a donc adressé une lettre au Premier ministre et au ministre des Affaires étrangèrespour leur demander que la Belgique plaide en faveur d’une réunion spécifique d’un Conseil européen consacré à la politique européenne de soutien aux nouvelles démocraties arabes dans la droite ligne de la rencontre de juin. Elle relayera également cette demande lors du prochain Comité ministériel restreint.

Pour Joëlle Milquet, les démocrates du monde entier ont une dette à l’égard des populations qui se sont battues pour la liberté et la démocratie. La Belgique doit également plaider pour que l’Union européenne accélère et amplifie sans délai des partenariats ambitieux pour transformer l’espoir en projets, les révolutions en reconstruction, les craintes en confiance.

En ce qui concerne les politiques sociales, la ministre annonce à cet égard que l’Organisation Internationale du Travail (OIT) a choisi la Belgique pour piloter un projet visant à mener une politique de soutien et de promotion des politiques d’emploi et de concertation sociale au Maroc, en Tunisie, en Algérie et, le cas échéant, en Egypte si l’OIT étend le projet à ce pays. Une délégation d’experts de son administration est en partance pour préparer ce projet.