La Wallonie reste sans OGM

Posté le 12 Juin 2014 dans Les Communiqués , Région Wallonne , Energie/Ecologie


Ce jeudi, tous les gouvernements européens, à l’exception de la Belgique et du Luxembourg, ont décidé de permettre à chaque état membre d’autoriser ou d’interdire la culture d’un OGM sur leur territoire. Cette possibilité sera d’application pour chaque demande d’autorisation de mise en culture d’un OGM. Ce compromis doit encore être avalisé par le Parlement européen.


Pour le Ministre wallon de l’Agriculture Carlo DI ANTONIO, cette possibilité d’interdiction est une très bonne nouvelle puisque jusqu’alors, selon la législation européenne, la culture d'un OGM ne pouvait pas être interdite dans les États membres.

Carlo DI ANTONIO voit donc comme seul et unique avantage dans cet accord, de permettre à chaque état membre d’interdire la culture OGM sur son territoire.

La Wallonie s’est néanmoins opposée à ce compromis qui ouvre par ailleurs les terres européennes aux OGM. Il représente en effet une grave menace pour notre environnement et notre santé et pourrait avoir pour conséquence de banaliser ce type de culture.

Carlo DI ANTONIO déplore également que les Etats membres qui auront choisi d’être « sans OGM » ne puissent pas interdire le transit sur leur territoire des OGM autorisés.

Enfin, cet accord affaiblit notre position internationale d’interdire l’entrée de produits OGM sur notre territoire.

Carlo DI ANTONIO tient à rappeler que la Wallonie possède l’une des législations les plus strictes d’Europe au bénéfice d’une agriculture de qualité.

En Wallonie, le décret relatif à la coexistence empêche en pratique la culture d’OGM sur le territoire wallon. Il vise à protéger et à maintenir les spécificités, l’authenticité et la qualité des produits agricoles et horticoles wallons. Il s’agit également de préserver la plus-value économique, sociale et environnementale de nos cultures traditionnelles et biologiques mais également de protéger efficacement nos consommateurs.