Groupe cdH au Parlement wallon

Posté le 13 Juin 2014 dans Les Communiqués , Région Wallonne


Les nouveaux députés du groupe cdH au Parlement wallon ont prêté serment ce vendredi 13 juin.


Dans la phase d’élaboration des accords de majorité, ont accepté à titre temporaire les fonctions suivantes :

·         Président du Parlement wallon : Maxime PREVOT ;

·         Chef de groupe cdH au Parlement wallon : Dimitri FOURNY.

La nouvelle équipe parlementaire, plus féminine, est constituée de 5 nouveaux députés wallons et de 8 députés réélus.

Les 5 nouveaux députés wallons sont Véronique WAROUX, Isabelle MONNET-JOIRET, François DESQUESNES, Benoît DREZE et Josy ARENS.

Véronique WAROUX- élue de la circonscription de Tournai-Ath-Mouscron

Véronique WAROUX est née le 8 avril 1969 à Tournai.

Arrivée en politique en 2006 sur une liste électorale indépendante, puis au Collège de sa Ville de Péruwelz, Véronique WAROUX s’est tout de suite prise de passion pour la fonction d’Echevine des travaux publics, de l’urbanisme et de l’environnement.

Nourrie par des formations notamment de l’Union des Villes et Communes de Wallonie et de la DGO2 (Mobilité), par des voyages d’études et imprégnée de méthodes venues du secteur privé, puisqu’elle est Ingénieur civil de formation, Véronique WAROUX a développé une série de projets originaux avec une équipe technique jeune et motivée : création du Service Urbanisme-Travaux-Environnement, suivi de chantiers difficiles comme la Grand-Place, création de la Charte Quartiers Durables, règlements spécifiques urbanistiques, opération Pull Au Vert et soirées thématiques Environnement,…

Initialement non apparentée, elle a voulu se laisser le temps de choisir son orientation politique. C’est en 2009 que Benoît Lutgen, venu en visite officielle à Péruwelz, l’a convaincue de devenir candidate pour le cdH aux élections régionales de 2009.

Conseillère communale depuis 2012, il tarde à cette maman d’un enfant de pouvoir repartir sur des thématiques qui lui tiennent à cœur et qui sont en connexions directes entre la Région et les communes : Aménagement du Territoire et Urbanisme, Environnement, Mobilité, avec, en particulier, la question du devenir territorial et celle du développement des nouveaux quartiers ; le tout pour la préservation de la qualité de vie de nos enfants.

Isabelle MOINNET-JOIRET – élue de la circonscription de Namur

Isabelle MOINNET-JOIRET est née à Namur le 6 novembre 1969.

Licenciée en communication appliquée à l’IHECS (section presse-information), Isabelle MOINNET-JOIRET a été entre autres responsable de la communication et des ressources humaines dans plusieurs entreprises et associations.

En 2006, elle se présente aux élections provinciales et devient la même année Secrétaire de la section locale d’Eghezée, ville où elle habite. Quatre campagnes électorales plus tard (sénatoriale en 2007, européenne en 2009, Chambre en 2010, provinciale en 2012), elle est désignée membre du Bureau Politique et secrétaire politique de l’arrondissement de Namur.

Cette maman de trois enfants s’intéresse particulièrement aux thématiques qui touchent à tous les métiers du cœur : enseignement et formation des jeunes, soins de santé, santé, structures d’accueil pour personnes handicapées adultes, revalorisation du statut des accueillantes d’enfants. Parmi ses principaux intérêts, elle compte aussi l’emploi, l’environnement, le logement et le redéploiement économique de la Région wallonne.

Organiste à Taviers depuis 1992, Isabelle MOINNET-JOIRET est également adepte de tennis, tennis de table, de voyages et passionnée de lecture.

François DESQUESNES – élu de la circonscription de Soignies

François DESQUESNES est né le 3 mai 1971 à Ath.

Juriste de formation, il s’est très tôt impliqué dans plusieurs associations sonégiennes puis régionales qui le conduisent naturellement à s’engager en politique.

En octobre 2000, il devient Conseiller communal à Soignies, puis Chef de groupe au Conseil communal en 2006. Enfin, en 2012, il mène une liste d’ouverture qui gagne les élections et s’impose comme la 2ème force politique à Soignies. Sa carrière professionnelle, il l’entame au service du développement touristique de la Wallonie. En 2004, il rejoint le Cabinet du nouveau Ministre wallon du Tourisme, Benoît LUTGEN. Leur collaboration s’est poursuivie : François DESQUESNES devient son Chef de cabinet-adjoint en charge de l’Agriculture, une matière de prédilection pour le Sonégien qui y retrouve ses racines rurales. En 2009, il devient son Chef de Cabinet et endosse de nouvelles compétences, notamment celle des Travaux publics et la mise en place du Plan Routes. Fin 2011, il fait le grand saut avec Benoît LUTGEN à la présidence du cdH et devient le « sherpa » des Démocrates-humanistes notamment lors des négociations du volet socio-économique du Gouvernement fédéral.

François DESQUESNES souhaite porter haut et fort les valeurs humanistes, celle d’un équilibre entre l’individu et la société : le soutien aux plus fragiles, aux acteurs de l’éducation et à ceux qui entreprennent.  Il veut aussi être le porte-voix de sa région, celle du Centre-Soignies, qui doit se forger un nouveau destin.

Benoît DREZE – élu de la circonscription de Liège

Benoît DREZE est né le 5 octobre 1957 à Pittsburgh.

Diplômé en ingénierie industrielle en 1979, la carrière de Benoît DREZE va rapidement prendre un tournant pour se focaliser sur les matières à vocation humaine. L’emploi, la sécurité sociale, les soins de santé, l’insertion par le travail… sont autant de thématiques qui reviennent en leitmotiv tout au long de sa vie professionnelle et politique. C’est surtout l’économie sociale qui intéresse ce Liégeois. Une passion qu’il concrétise sur le terrain depuis 1983 avec la création et le développement en Cité ardente de 3 ASBL ainsi que de 4 coopératives à finalité sociale. A Liège, il a été échevin des Services sociaux, de la Famille et de la Santé de 2006 à 2012. Il siège aujourd’hui comme conseiller communal. Benoît DREZE a également mis son expérience au service de plusieurs cabinets ministériels, il a été attaché parlementaire pour toutes les questions liées à l’emploi et a fait partie en 2007 durant 6 mois de la délégation cdH de formation du gouvernement fédéral.

Benoît DREZE a siégé à deux reprises comme député fédéral. De 2004 à 2007, il suivait alors les matières liées aux affaires sociales et à la santé. De 2013 à 2014, il était membre effectif en Commission Finances et Budget ainsi qu’en Commission du Climat et membre suppléant en Commission des Affaires sociales. Il s’agit du dernier député fédéral à avoir prêté serment sous le règne d’Albert II.

Benoît DREZE est également l’auteur de deux ouvrages consacrés à l’emploi et à l’insertion  chez Luc Pire : « Tous au chômage ? » en 1995 et « Tous au boulot ? » en 2003. Lorsqu’on lui demande à quoi il consacre ses moments libres, il répond qu’il est un « boulimique de travail », ce qui n’empêche pas ce père de 5 enfants de consacrer du temps à sa famille puisqu’il a remporté en 2011 avec l’une de ses filles l’Eurocup de Trial sidecar !

Josy ARENS – élu de la circonscription d’Arlon-Marche-en-Famenne-Bastogne

Josy ARENS est né le 30 mai 1952 à Arlon.

Il a siégé près de 20 ans au Parlement fédéral où il a prêté serment pour la première fois comme Député fédéral en 1995. Il y a suivi principalement les matières liées à la Commission de l’Intérieur, en droite ligne avec son autre fonction politique : celle de Bourgmestre d’Attert, un poste qu’il occupe également depuis 1995. Il s’est donc partagé ces 2 dernières décennies entre Bruxelles et la commune d’Attert.

C’est désormais entre Namur et Attert qu’il partagera son emploi du temps puisqu’il vient d’être élu au Parlement wallon.

Ce licencié en politique économique et sociale a également été Conseiller provincial (Luxembourg) et Echevin à Attert.

Ces 5 nouveaux députés wallons rejoindront les 8 députés suivants :

Maxime PREVOT – élu de la circonscription de Namur

Maxime PREVOT est né le 9 avril 1978 à Mons.

Il est licencié en Sciences politiques, orientation Affaires publiques (Public Management). Il a également un diplôme d'études spécialisées en droit et gestion des nouvelles technologies de l'information.

Son implication dans le monde associatif le conduit à s’intéresser à la chose publique. Échevin de la Cohésion sociale, du Logement et des Sports de la Ville de Namur sous la précédente législature et député fédéral belge de 2007 à 2009, il est élu député wallon le 7 juin 2009 dans l'arrondissement de Namur. Il est désigné chef du groupe cdH au Parlement wallon.  Le 5 mars 2012, Maxime PREVOT devient Bourgmestre de Namur. Le 14 octobre 2012, Maxime PREVOT est réélu Bourgmestre de Namur avec 13.549 voix de préférence. Un record historique. Il a en charge les compétences de la Culture, de l'Urbanisme et des Finances.

André ANTOINE – élu de la circonscription de Nivelles

André ANTOINE est né le 3 février 1960 à Louvain.

A dix-huit ans à peine, André ANTOINE est sensibilisé à la politique par l’engagement de son père. En rhéto, pour son travail de fin d’études, André choisit d’analyser la mutation et la rénovation du PSC. Il rencontre certains membres du parti à cette occasion, une connivence est née progressivement. Il s’investit assez vite au niveau local dans le comité des jeunes PSC.

Dès la fin de ses études de droit et son diplôme des Hautes Etudes européennes en poche, André ANTOINE se présente aux élections nationales et devient député à 25 ans. Il est réélu en 1987 et prend alors la présidence du Groupe de son parti au Conseil de la Communauté française. Il siège pendant la 47ème législature de la Chambre des Représentants de Belgique. En 1991, Michel Lebrun, Ministre de l’Enseignement, lui confie la direction de son Cabinet. La même année, il devient Conseiller provincial de la Province de Brabant. En 1995, il est élu Député wallon et prend la présidence du Groupe de son parti au Parlement de la Communauté française. Réélu lors du scrutin régional de 1999, André ANTOINE devient alors chef de groupe au Parlement wallon. En 2004, il devient le chef de file du cdH au Gouvernement wallon. Il entame son mandat ministériel en tant que Vice-président et Ministre du Logement, des Transports, de l’Energie, du Développement territorial et en charge de la politique aéroportuaire. En 2009, il devient Vice-président, Ministre du Budget, des Finances, de l’Emploi, de la Formation, des Sports et en charge de la politique aéroportuaire au sein des Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

D’un point de vue local, de 1988 à 1992,  André ANTOINE est Conseiller communal à Ramillies. En 1994, il est élu Conseiller Communal à Perwez dont il deviendra Bourgmestre successivement en 2000, 2006 et 2012.

Marie-Martine SCHYNS - élue de la circonscription de Verviers

Marie-Martine SCHYNS est née le 19 mai 1977 à Verviers.

Après des études à l'ULg où elle obtient sa licence en langues et littérature romanes, elle se spécialise en administration publique au sein de la même université. À 23 ans, suite à une campagne électorale de porte à porte qui fait référence, Marie-Martine SCHYNS est élue conseillère communale de Herve lors des élections locales d'octobre 2000. En janvier 2001, elle prête serment et devient alors échevine de la Culture, du Tourisme et de la Jeunesse. Elle est réélue lors des élections communales d'octobre 2006 et occupe les mêmes fonctions au sein du Collège communal de la ville de Herve. Le 20 mars 2008, Marie-Martine SCHYNS prête serment à la Chambre des Représentants et devient alors Députée fédérale, comme première suppléante de la liste cdH de la circonscription électorale de Liège, en remplacement de Melchior WATHELET. Elle est 2e suppléante en 2010 et remplace le même Melchior WATHELET le 6 décembre 2011. Elle se fera le relais des citoyens de sa région et se montrera particulièrement active en commission, sur des matières telles que la protection des consommateurs, l’impact de l’environnement sur la santé, l’agriculture ou encore les affaires intérieures.

Le 6 juillet 2013, Benoît LUTGEN, président du cdH, annonce sa désignation comme Ministre de l'Enseignement obligatoire et de la Promotion sociale, en remplacement de Marie-Dominique SIMONET. Elle prête serment le 17 juillet 2013.

Carlo DI ANTONIO – élu de la circonscription électorale de Mons

Carlo DI ANTONIO est né à Boussu le 12 juillet 1962.

Il étudie l’agronomie à l'UCL et devient ingénieur chimiste et des industries agricoles. A l’issue de sa formation, il se consacre à la recherche dans le domaine de la biologie moléculaire. Parallèlement à sa vie d’étudiant, Carlo Di Antonio occupe ses temps libres par son engagement dans l’associatif. Impliqué dans les mouvements de jeunesse de Dour, il milite également pour plusieurs causes environnementales comme la sauvegarde des terrils en Wallonie et la lutte contre l’installation de missiles nucléaires en Belgique. Sportif accompli, il pratique très tôt l'athlétisme, le VTT et le triathlon en compétition. Il entre en équipe nationale universitaire de course à pied et devient champion de Belgique du 5.000 mètres à la fin des années 80, puis se qualifie pour les championnats du monde universitaires en Cross Country et sur 10.000 mètres.

Sur le plan politique, Carlo DI ANTONIO a d’abord été conseiller communal à Dour de 1994 à 2006, année où il devient Bourgmestre de la Commune. En 2002, alors qu’il est Secrétaire général du parti, il participe  aux travaux transformant le PSC en cdH.  Lors des élections régionales de 2004, puis de 2009, Carlo DI ANTONIO est élu député au sein des Parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En décembre 2011, Carlo DI ANTONIO succède à Benoît LUTGEN et devient Ministre wallon des Travaux publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine. Acteur économique de sa région depuis de nombreuses années, Carlo DI ANTONIO est également connu pour être le fondateur du Dour Festival et du Père Noël est un Rockeur, festival musical et caritatif au profit des enfants défavorisés.

Marie-Dominique SIMONET – élue de la circonscription électorale de Liège

Marie-Dominique SIMONET est née le 18 novembre 1959 à Liège.

Licenciée en droit, Marie-Dominique SIMONET  est, dans un premier temps  de sa vie professionnelle,  avocate au barreau de Liège. Elle s’occupe essentiellement de dossiers relevant du droit social. Au début des années 90, la réussite de l’examen de secrétaire d’administration lui ouvre les portes du Ministère des Finances, puis celles du Port Autonome de Liège. Elle y dirige le service économique avant d’en devenir la Directrice générale. Débute alors la  carrière politique de Marie-Dominique SIMONET. De 2004 à 2009, elle occupe la fonction de Vice-présidente du Gouvernement de la Communauté française et Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Relations internationales. Dans le même temps, elle est  Ministre de la Recherche, des Technologies nouvelles et des Relations extérieures du Gouvernement wallon.

Elue Députée aux élections régionales de 2009, elle retrouve le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et hérite  de la compétence de l'Enseignement obligatoire et de Promotion sociale. Son parcours politique l’a également conduite sur le chemin des élections locales et fédérales. Depuis 2006, elle est conseillère communale à Esneux. En 2007, elle a également été élue Députée fédérale.

Début juillet 2013, rattrapée par la maladie, Marie-Dominique SIMONET annonce que son engagement ne peut être total dans sa fonction de Ministre de l'Enseignement. Elle démissionne au profit de Marie-Martine SCHYNS. Sereine, forte et combative avant la maladie,  mais également face au cancer, elle revient avec la même détermination. Plus que jamais, elle est  animée par le souhait de servir un engagement qui est le véritable moteur de son action.

Véronique SALVI – élue de la circonscription électorale de Charleroi

Véronique SALVI est née le 19 avril 1973 à Charleroi.

Licenciée et agrégée en sciences politiques, ancienne membre active des mouvements de jeunesse, Véronique SALVI est très tôt attirée par la défense des causes justes en mettant en avant son sens inné de l’écoute et sa détermination dans l’action. Son engagement politique en découle. Alors qu’elle est l’attachée parlementaire d’Anne-Marie CORBISIER, Véronique SALVI devient  Conseillère communale de Charleroi  en 2000. Ensuite, Députée fédérale de janvier 2007 à juin 2009, Cheffe de groupe au Conseil communal de Charleroi en 2006, Parlementaire régionale et communautaire de juin 2009 à janvier 2013.

Véronique SALVI est Echevine à Charleroi, avec les compétences de la Famille, de la Petite enfance, de la Personne handicapée, de la Santé, de l’Intégration sociale, de l’Egalité des chances, des Infrastructures sportives et du Patrimoine remarquable. Cette maman de deux enfants incarne la nouvelle génération politique marquée par l’influence des femmes et ancre son action démocratique et humaniste dans le concret de la vie.

Dimitri FOURNY – élu de la circonscription électorale de Neufchâteau-Virton

Dimitri FOURNY est né le 28 avril 1972 à Libramont.

Avec un taux de pénétration de 14,3%, Dimitri FOURNY se classe en quatrième position au niveau wallon aux élections du 25 mai dernier. Cet avocat de 42 ans poursuivra donc son travail au sein de Parlement wallon ainsi qu’à la Fédération Wallonie-Bruxelles où il siège depuis 10 ans.

Dès son adolescence, Dimitri FOURNY s’investit dans l’associatif. Il réalise un toute-boîte d’infos locales, participe à l’organisation de bals en plein air, à la vie des clubs sportifs, de clubs de jeunes et des maisons de village de Neufchâteau… Cet investissement le mène vers la vie politique. Il devient conseiller communal en 1996 et entre en 2004 au Parlement wallon ainsi qu’au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est Président de la Commission des Finances du Parlement wallon de 2004 à 2009 et membre du bureau du Parlement wallon depuis 2012.

De 2009 à 2012, ce licencié en Droit rejoint également la Haute assemblée comme Sénateur de Communauté. Il s’investit dans la commission des Finances et des Affaires économiques. Il est également membre de la commission de la Justice, des Relations extérieures et de la Défense.

Tout ce qui touche au développement de sa région rurale l'intéresse. Il est particulièrement attentif aux thématiques suivantes : le soutien aux PME et aux indépendants, la gouvernance dans les hôpitaux, les énergies renouvelables, les finances et la fiscalité.

Dimitri FOURNY, que l’on surnomme « l’homme fort de la cité Chestrolaise », est également Bourgmestre de Neufchâteau depuis le 3 décembre 2012.

Alfred GADENNE – élu de la circonscription de Tournai-Ath-Mouscron

Alfred GADENNE est né le 31 janvier 1946 à Luingne.

En 2006, Alfred GADENNE devient Bourgmestre de Mouscron avec 7000 voix de préférence. Il marche ainsi sur les traces de son père, lui-même Bourgmestre de Luingne pendant 30 ans ! Alfred GADENNE a également été Echevin - puis Premier Echevin - de la Ville de Mouscron pendant 24 ans, de 1982 à 1996. Ce « petit agriculteur » a siégé comme Député wallon ainsi qu’à la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2009.

Au Parlement wallon, Alfred GADENNE a suivi comme membre effectif la Commission de l'Economie, du Commerce extérieur et des Technologies nouvelles ainsi que la Commission de coopération entre la Région wallonne, la Communauté française et la Commission communautaire française. Il a également été suppléant de la Commission de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de la Mobilité.

A la Fédération Wallonie-Bruxelles, il a siégé au sein de la Commission des Relations internationales et des questions européennes, des Affaires générales et du règlement, de l'Informatique, du Contrôle des Communications des membres du Gouvernement et des dépenses électorales.