Le cdH demande un plan d’action ferme pour secourir et protéger au plus vite tous les groupes persécutés par le Daesh et les autres mouvements islamistes

Posté le 16 Septembre 2014 dans Les Communiqués , National


Benoît LUTGEN, Président du cdH, Georges DALLEMAGNE et Vanessa MATZ, Députés fédéraux, ont présenté des pistes d’actions du cdH au niveau humanitaire, politique et militaire pour secourir et protéger les Chrétiens d’Orient, les Yezidis et d’autres groupes persécutés par le Daesh (Etat islamique).


L’ensemble des Députés cdH sont profondément choqués par les persécutions, l’exode forcé, la confiscation des biens et la destruction de lieux de culte des Chrétiens de Mossul. Il s’agit clairement de crimes contre l’humanité qui, non seulement touchent ces communautés, mais affectent violemment nos valeurs humanistes, notre sécurité et la paix du monde.

Fort de son expérience humanitaire (ancien Directeur des opérations de Médecins sans frontières et ancien Directeur général de Handicap International), Georges DALLEMAGNE s'est rendu la semaine dernière auprès des victimes chrétiennes, yezidis, chiites... au Kurdistan irakien. Il y a recueilli de nombreux témoignages bouleversants et a rencontré des déplacés, hauts commandants, responsables militaires, membres du Gouvernement kurde… dans différents villages et villes aux environs d'Erbil, de Dohuk et de Zakho. (Vous trouverez un descriptif de sa mission en annexe.)

Grâce à l’expertise de Georges DALLEMAGNE, le cdH a défini des pistes d’actions prioritaires à mener au niveau humanitaire, politique et militaire pour secourir les Chrétiens d’Orient et les Yezidis, combattre le Daesh et restaurer la sécurité dans toute la région. Le sauvetage de plus de 7.000 otages yezidis constitue une urgence absolue.

Niveau humanitaire

Depuis janvier 2014 et surtout depuis début août, l’offensive du Daesh sur les Chrétiens en Orient, les Yezidis et d’autres groupes religieux et ethniques, ont provoqué la fuite de 850.000 personnes au Kurdistan irakien. En tout, avec les réfugiés syriens, 1.800.000 personnes y ont trouvé refuge ces 2 dernières années.

Six semaines après l’offensive du 3 août, les personnes déplacées s’entassent toujours dans des conditions précaires dans des écoles, des parcs, des immeubles en construction, des camps de toile… Les besoins les plus urgents au niveau humanitaire concernent les abris surtout à l’approche de l’hiver, les vêtements et la poursuite de la distribution de nourriture.

-        Le cdH demande au Gouvernement fédéral de renforcer l’aide budgétaire octroyée aux organisations humanitaires et en particulier aux ONG qui interviennent au Kurdistan irakien tel Handicap international et les ONG locales.

Actuellement, seuls 2 millions € ont été accordés à l’UNOCHA, le Bureau de coordination des Affaires humanitaires, ce qui est largement insuffisant. Il est choquant de voir sur place de nombreuses ONG locales et internationales qui n’ont pas les moyens d’agir par manque de fonds. L’Union européenne pourrait également s’engager dans une aide plus substantielle. Elle n’a débloqué à ce jour que 17 millions € depuis le début de l’année.

-        Le parti humaniste soutiendra la grande action de solidarité « Un toit pour une famille réfugiée » que lance Georges DALLEMAGNE entre la population belge et les réfugiés au Kurdistan. Il s’agit d’une opération qui permettra à des familles d’être relogées très rapidement. Les détails de cette action seront prochainement communiqués.

Niveau politique

Le cdH propose :

-      qu’une force de Police européenne soit mise en place aux frontières entre la Syrie et la Turquie pour coopérer avec le Gouvernement turc afin d’empêcher les jeunes venus des 4 coins du monde, d’Europe et notamment de Belgique de pénétrer sur ces territoires. A cet égard, un engagement très ferme de la Turquie est indispensable.

-      d’alourdir les peines et d’accélérer la déchéance de la nationalité belge aux personnes qui partent combattre aux côtés de groupes djihadistes en Syrie ou en Irak. Georges DALLEMAGNE et Vanessa MATZ déposeront une proposition de loi en ce sens.

-      de tout faire pour sauver les otage Yezidis. Georges DALLEMAGNE invitera notamment Nareen Shammo, une journaliste Yezidi, militante des Droits de l’Homme et qui se bat pour sauver la vie des 7400 otages Yezidis, au Parlement fédéral belge. Il organisera pour elle des contacts à l’OTAN et auprès de la Haute représentante de l’UE ainsi que son audition au Parlement européen.

Niveau militaire

Comme l’avaient déjà proposé Benoît LUTGEN et Georges DALLEMAGNE, le cdH est favorable à une contribution de la Belgique à une intervention militaire internationale afin de restaurer la sécurité des populations menacées par le Daesh et d’éliminer cette menace. Il s’agit notamment de former du personnel militaire, d’envoyer du matériel tel des équipements pour des hôpitaux militaires, du matériel militaire de haute précision, des outils de déminage, …

Le cdH déposera par la voix de ses parlementaires une proposition de résolution en ce sens au Parlement fédéral.

***

Pour rappel, le cdH s’est toujours battu pour défendre les minorités philosophiques et religieuses au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde. Des colloques ont notamment été organisés et une proposition de résolution déposée à l’initiative du cdH en 2010 déjà, a été votée au Parlement fédéral.

En juillet dernier, les Députés Vanessa MATZ et Georges DALLEMAGNE demandaient déjà une action ferme ainsi qu’une aide humanitaire d’urgence pour les Chrétiens d’Irak suite à une rencontre avec les représentants des différentes associations et communautés des Chrétiens d’Orient.

ANNEXE : Mission d'évaluation de Georges DALLEMAGNE au Kurdistan Irakien