Le soutien à la création d’emplois de qualité et de proximité.


Pour le cdH, l’insertion durable sur le marché du travail est un élément majeur pour l’épanouissement de la personne, et pour la participation à la vie collective et à l’organisation de la société.


Le cdH entend mettre tout en œuvre pour favoriser l’obtention d’un emploi de qualité pour le plus grand nombre, favoriser l’embauche en particulier des catégories qui ne parviennent pas à décrocher un emploi, et répondre aux besoins des employeurs. Au cdH, nous nous battons tous les jours pour améliorer les compétences des demandeurs d’emploi et favoriser un allongement de la vie professionnelle qui soit équilibrée et respectueuse des choix de chacun.

Le dynamisme de notre activité économique dépend largement du dynamisme du marché du travail et de la qualité et des compétences des travailleurs. Nous devons investir massivement dans ces compétences afin de développer les activités qui présentent la meilleure valeur ajoutée de notre économie et ainsi favoriser une économie compétitive par la qualité de ses produits et de ses travailleurs plutôt que par ses prix !

Les priorités du cdH

  • Renforcer le rôle de l’Union Européenne dans la construction de son modèle social, pour permettre une élévation globale des conditions de travail au sein des Etats membres et relever le défi de la compétitivité européenne par le haut plutôt que par une concurrence toujours plus forte entre les Etats, les entreprises et les travailleurs, guidée uniquement par des impératifs financiers.
  • Lutter contre les pièges à l’emploi, qui rendent l’obtention d’un emploi insuffisamment attractif par rapport aux allocations sociales.
  • Réduire la pression fiscale et parafiscale sur le travail et réaliser un glissement fiscal vers d’autres types de revenus (revenus du capital, fiscalité verte).
  • Développer les emplois de l’économie de demain, liée à une transformation de nos modes de production pour les rendre plus soutenables avec notre environnement naturel, au développement de la recherche et de l’innovation, et des services aux personnes pour répondre aux évolutions démographiques.
  • Fournir à chaque demandeur d’emploi un accompagnement adapté à sa situation, par un coaching individuel dès l’inscription comme demandeur d’emploi, des formations menant à l’emploi et la reconnaissance des compétences acquises.
  • Favoriser la mobilité des demandeurs d’emploi et l’obtention d’un emploi en dehors de sa région d’origine, notamment par l’apprentissage des langues.
  • Développer l’apprentissage d’un métier sur le terrain, dans un milieu professionnel, par des stages, la formation en alternance et l’économie sociale.
  • Permettre à chaque travailleur de bénéficier d’un droit individuel à la formation, tout au long de sa carrière professionnelle.
  • Permettre à chaque travailleur de rester actif au sein du marché du travail jusqu’à l’âge de la pension dans des bonnes conditions de travail et qui favorise les ressources de chacun.
  • Moderniser le droit du travail, pour permettre de mieux sécuriser les parcours professionnels.
  • Mieux soutenir les indépendants, à la fois lorsqu’ils lancent leur activité (en évitant par exemple qu’ils ne perdent tout de suite leurs allocations de chômage lorsqu’ils démarrent) et pour faire croître leurs activités (par l’obtention de crédits, par l’aide à l’exportation, par la mise en place de clusters économiques).
  • Lutter contre toutes les formes de discrimination sur le marché du travail, en particulier envers les femmes, les personnes d’origine étrangère et les travailleurs âgés.
  • Favoriser une meilleure conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle, par la capacité d’interrompre sa carrière pour prendre en charge un enfant ou un parent malade par exemple, ou pour favoriser le maintien à l’activité des travailleurs plus âgés.