En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Communiqué de presse de la Chambre : Amendement « Blouses blanches » : la grande arnaque du PTB qui fait naître de faux espoirs chez les soignants

Jeudi dernier, la Chambre devait adopter en séance plénière les 12èmes  provisoires permettant de libérer les budgets assurant la poursuite du fonctionnement de l’Etat pour novembre et décembre. Le PTB en a profité pour déposer un amendement visant à créer un fonds « blouses blanches ». Cet amendement a été soutenu par le Vlaams Belang, Ecolo et les socialistes. Le cdH s’est abstenu, Catherine FONCK, députée fédérale, dénonçant un amendement « pipeau ».

Faut-il refinancer les soins de santé ? Les « blouses blanches » sont-elles sous pression ? Faut-il renforcer l’attractivité du métier d’infirmier et d’aide-soignant ? Trois fois oui ! Mais en le faisant vraiment. Et pas en faisant semblant, démonstration…

L’amendement du PTB prévoit 67 millions (pour 2 mois) pour permettre d’engager 20.000 infirmières en plus.

Le PTB ne sait pas compter : 67 millions pour 2 mois représentent 402 millions par an pour 20.000 infirmières, soit 20.000€ par an et par infirmière en termes de coût patronal. Soit le PTB envisage d’engager moins d’infirmières, soit il envisage de les payer 50% en dessous du barème.

Le PTB ignore qu’il faut une base légale pour dépenser le budget prévu. Il ne l’a donc pas prévue alors qu’il aurait pu le faire. Par conséquent, sans intervention du gouvernement, qui paraît peu probable, l’argent ne sera pas dépensé.

Il s’agit donc bien d’un mirage. Juste du vent! Cela témoigne dans le chef du PTB soit d’une incompétence crasse, soit d’une grave malhonnêteté envers les soignants.

Les soignants méritent mieux que cela. C’est pourquoi le cdH refuse de jouer dans ce petit jeu orchestré par le PTB et le Vlaams Belang qui jouent avec les pieds des blouses blanches! Et c’est d’autant plus vrai que le secteur infirmier est aujourd’hui en pénurie et que les hôpitaux ont toutes les peines à engager. Faire voter des textes crédibles qui font avancer l’intérêt général oui! Surfer sur la com, faire du théâtre et manipuler, c’est non!

Le secteur de la santé est une priorité pour le cdH. Il doit absolument être refinancé pour coller aux besoins des patients, pour renforcer la qualité des soins et pour permettre d’avoir suffisamment de soignants. Pour les infirmiers et aide-soignants, la priorité est aussi d’améliorer leurs conditions de travail. Le cdH demande donc la réactivation du « plan attractivité » des infirmiers.