En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Consultation illégitime de dossiers médicaux par des compagnies d’assurances : Catherine Fonck propose des pistes pour protéger davantage les données des patients

Suite aux informations divulguées dans les colonnes du journal De Morgen, il apparaît que des médecins travaillant pour des compagnies d’assurances ont eu accès de manière injustifiée au dossier médical de patients.

L’informatisation des données des patients a du bon (meilleure prise en charge des patients en urgence, discussions multidisciplinaires,…) mais peut également amener le pire. On le voit dans ce cas.

Catherine Fonck, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre, s’insurge contre de telles pratiques inquiétantes et inacceptables. Un cadre légal existe mais est manifestement insuffisant.

La députée humaniste met sur la table plusieurs propositions pour éviter ces dérives à l’avenir :

  • une communication officielle urgente de rappel des règles de la ministre aux médecins et compagnies d’assurances ;
  • permettre aux hôpitaux de détecter de manière plus précoce ce type de pratiques et leur donner les moyens nécessaires ;
  • des sanctions plus dissuasives pour les médecins qui consultent les données des patients de manière illégitime et la mise en place de sanctions contre les compagnies d’assurances qui ont recours à de telles pratiques.

On ne peut pas laisser au patient la responsabilité de faire la police lui-même comme la loi le prévoit aujourd’hui.